2001_06_soc_fr

Le Facteur Cheval

Le Palais Idéal du facteur Cheval est un monument d’Art Naïf, classé par André Malraux comme monument historique en 1969. On peut le visiter dans le village de Hauterives qui est situé dans le département de la Drôme. C’est une curiosité touristique qui mérite le détour.

Ferdinand Cheval (1836-1924 ) était un vrai facteur, mais le palais qu’il a construit dans son jardin est un palais imaginé, un vrai palais de rêve.

C’est un édifice de 12 mètres de large sur 26 mètres de long et 14 mètres de haut où sont représentés tous les chefs d’oeuvres de l’humanité selon Ferdinand Cheval. On dit qu’il s’inspirait des cartes postales qu’il distribuait. On dit qu’il avait fait un séjour en Algérie d’où il conservait un goût pour l’exotisme… On dit beaucoup de choses…

C’est une pure invention… il lisait beaucoup.

Soit! Mais ce qui est sûr, bien qu’à peine croyable, c’est la manière dont il a construit son palais.

C’était un facteur qui partait tous les matins faire sa tournée de 32 kilomètres. Il avait un rêve, c’était construire un château ou un palais en rapport avec la nature et les civilisations et un jour il a trébuché sur une pierre qui avait une forme très extraordinaire et il l’a prise…

Quelle coïncidence mystérieuse! A partir de cette première découverte, il a transporté ensuite les pierres qu’il repérait dans une brouette, il les rapportait dans son jardin, inlassablement.

Il assemblait ses pierres avec de la chaux, parce que le ciment, bon, eh bien il y en avait très peu, et donc, il y en a de certaines couleurs qu’il arrivait à peindre ou qu’il a trouvées comme ça. Et les coquillages, c’était son cousin, qui était de Marseille, qui lui envoyait…, donc avec des huîtres, beaucoup de coquillages.

Les quatre façades de la construction sont ornées de représentations très diverses, et désordonnées si l’on peut dire. C’est comme si l’ordre chronologique ou géographique ne comptait pas à ses yeux. Seul compte le témoignage de la réalisation. On trouve un temple hindou à côté d’un chalet suisse, puis la Maison Carrée, la figure de Socrate, Adam et Ève, Archimède, Vercingétorix, le tout agrémenté de poèmes écrits par lui, de phrases, de prières.

«Un génie bienfaisant m’a tiré du néant», ou «Le faible comme le fort sont égaux devant la mort», ou «D’un songe, j’ai tiré la reine du monde»

A chaque pas, le visiteur découvre un nouveau détail enchanteur.

L’intérieur est comme une caverne où deux grottes se font face, dans l’une d’elles sont déposés les outils et la fameuse brouette, au-dessus de laquelle sont écrits ces mots:

Je suis la fidèle compagne
du travailleur intelligent
qui chaque jour dans la campagne
cherchait son petit contingent.

dans l’autre grotte, le facteur Cheval voulait être enterré, un peu comme un pharaon, ce qui n’a pas été autorisé. On y lit: «J’ai voulu dormir ici»

La découverte de ce lieu peut provoquer des réactions diverses, allant de l’étonnement ironique à l’admiration. On quitte ce lieu en méditant, au détour d’une pierre, une dernière inscription «la vie sans but est une chimère». Dans ce cas, c’est peut-être bien un vrai palais, le Palais Idéal du facteur Cheval.

Nous avons une moyenne de 135 000 visiteurs, à peu près, dans l’année.

Les personnes sont très émues en découvrant l’oeuvre de ce personnage étrange…. On a du mal à imaginer le facteur Cheval, donc, en train de réaliser son oeuvre pendant plus de trente ans…

$Id: 2001_06_soc_fr.htm 35 2021-02-12 12:17:35Z alistair $

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top