2001_07_act_fr

La Rochelle

C’est le vieux port, hein. La Rochelle est un port, donc le vieux port, vraiment, venir admirer ce havre naturel qui a été maçonné au XII ième siècle. Donc, ça c’est vraiment quelque chose de merveilleux…

S’aventurer dans une des tours, c’est aussi quelque chose d’extraordinaire, parce que quand on est en haut, on s’aperçoit du territoire qui est plat et on voit très très loin sur la mer… donc, ça, c’est aussi une des choses à ne pas manquer. Et puis… tout simplement déambuler dans les rues qui sont bordées de maisons un petit peu de toutes les époques… XV, XVI, XVII et XVIII ième siècle… ça a produit des architectures fabuleuses.

Si vous venez en France et si vous cherchez une ville à explorer pour rêver de la vieille France, vous ne pouvez pas faire mieux que de vous diriger vers La Rochelle. Située sur la façade atlantique, la ville de La Rochelle est connue à travers le roman d’Alexandre Dumas, ‘Les Trois Mousquetaires’. Aujourd’hui c’est une ville moderne avec plein de bons restaurants et de bons hôtels, retenant les vestiges d’une histoire passionnante.

Philippe Legrand, chargé des relations publiques à l’office du tourisme retrace l’histoire très ancienne de La Rochelle:

La Rochelle est devenue une grande ville à partir, on va dire, du moment où elle a été dotée d’une charte de Commune, mais c’est déjà très ancien, 1174 (mille cent soixante quatorze), hein, Guillaume X d’Aquitaine va confier aux habitants de cette bourgade ce privilège extraordinaire qui est la possibilité d’élire chaque année un des leurs et de conduire aux destinées de la cité à l’inverse de ce qui se faisait dans beaucoup d’endroits où il y avait un seigneur ou un évêque qui dirigeait les villes ou les territoires. Donc, dès cette époque-là, La Rochelle va prendre beaucoup d’ampleur car les gens vont rapidement s’apercevoir que cette liberté leur donne également beaucoup d’audace et beaucoup de possibilités d’échanger avec d’autres pays, puisque nous sommes un port, hein, il faut le rappeler. Et donc, ce port va négocier avec les pays du nord, principalement, car les marchandises produites dans la région, à l’époque, c’était le sel, et le sel, vous le savez, c’est un élément essentiel, puisqu’il permet de conserver les aliments, le poisson, les produits de la pêche, les produits de la chasse. Et non seulement le sel mais également le vin. On produisait dans cette région du vin qui était sans doute d’une qualité assez médiocre mais, qui, pour l’époque, était très important. Donc, on pouvait échanger, du vin et du sel contre des soieries, des tentures, de l’étain, qui venait d’Angleterre, et des tas d’autres produits qu’on ne trouvait pas ici.

Un vent de liberté a toujours soufflé sur la ville de La Rochelle. C’est le cas, aujourd’hui encore.

Ah, oui, oui, oui, je pense que ça reste même jusqu’à aujourd’hui. On sent que La Rochelle a toujours des…, comment dire…, des comportements individualistes, entre guillemets, hein, au sein de la communauté française parce que elle se comporte toujours de façon un peu autonome. C’est une ville qui n’est pas tournée vers le pays. Elle est tournée vers la mer. Et donc, de la mer elle reçoit beaucoup, beaucoup de gens, d’idées et elle, ensuite, les régénère. Elle les refonde et elle en vit. Elle en vit vraiment différemment.

On voit au premier coup d’oeil que l’architecture de la ville est hors du commun. Trois tours gardent le port:

Je sais pas si on peut parler d’architectes à l’époque… Alors, c’est déjà au quatorzième siècle, lorsque justement le port et la ville deviennent des endroits importants et donc convoités, on va bien sûr se préoccuper de la défendre. Très rapidement, on va construire des remparts autour, d’abord de la ville mais ensuite autour du port, parce que le port est un lieu vraiment stratégique. Vous savez que ce port, donc, était fermé par une grande chaîne que l’on peut toujours voir sur les quais. Donc, seul l’échevin, le maire, avait le droit d’ouvrir ou de fermer. Et donc, on pouvait refuser à un navire d’entrer dans le port. Donc, c’était un pouvoir énorme. Et donc, ces tours ont été construites vraiment pour montrer à quel point cet endroit était très important et elles sont toutes, plus ou moins, du quatorzième siècle, 1350-1380, et elles ont de remarquables salles gothiques à l’intérieur, que l’on peut découvrir si on s’aventure dans ces tours.

Sous le règne de Louis XIII, le ministre Richelieu a soumis La Rochelle au pouvoir royal:

Les remparts, malheureusement, ont disparu, car, vous le savez, au dix-septième siècle, la ville était devenue tellement rebelle et à l’époque, le pouvoir royal désirait tellement faire l’unité de la France qu’il y a eu un affrontement. Bon, c’est l’époque aussi où les idées de La Rochelle…, La Rochelle avait épousé les idées de la Réforme* alors que le roi de France, lui, luttait, se battait pour le pape et donc pour la communauté catholique, donc Huguenots* et Catholiques se sont affrontés à La Rochelle et bien sûr, La Rochelle a vécu un siège épouvantable, hein, durant 13 mois. Et elle a perdu, parce que de 25 000 habitants, il n’en est ressorti que 5 000.

Et donc, une fois ce siège terminé, la ville s’est rendue. Elle a perdu tous ses privilèges et puis les remparts ont été démantelés entièrement.

En revanche, La Rochelle a été épargnée par les dernières guerres mondiales:

Alors, on a eu beaucoup de chance. La première guerre mondiale n’est pas arrivée jusqu’ici. Et à la deuxième guerre mondiale, on a été choisis par les Allemands comme une des cinq bases sous-marines, vous savez, de la côte atlantique. Et donc on a eu très peur à la fin, lorsque le débarquement a commencé. A l’inverse de ce qui se passait en Normandie, on a vu arriver plein d’Allemands et on était un peu inquiets. En fait, le Allemands s’étaient regroupés ici pour, éventuellement, prendre les Alliés à revers.

Mais on a eu affaire à deux hommes intelligents dans le sens noble du terme. Un amiral allemand, l’amiral Schirlitz et le commandant français Meyer ont réussi à s’entendre pour que les Allemands puissent quitter les lieux sans qu’on les bombarde.

Et donc, grâce à eux, on a évité le pire et donc, on a un patrimoine extraordinaire, ça c’est vrai.

$Id: 2001_07_act_fr.htm 35 2021-02-12 12:17:35Z alistair $

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top